La percée du FN français et les libéraux

Après le scrutin régional français du 6 décembre 2015, la presse parle d’une France « Sous le choc » après la percée historique du FN de Marine Le Pen. Pourtant, le résultat électoral était on ne peut plus prévisible. Lorsque les français ont voté lors des dernières élections présidentielles, il sont clairement exprimé leur exaspération de Nicolas Sarkozy (qui ne l’a toujours pas compris). Aujourd’hui, ils ont compris que le PS n’était pas une alternative crédible, face au bilan catastrophique du gouvernement de François Hollande, tant sur le plan économique que sécuritaire. Avaient-ils d’autre choix que de voter FN ? Non, soyons clairs là-dessus. Il n’y a rien d’autre de crédible pour l’instant. Il existe bien d’autres partis, mais ils ont des discours confus, peu audibles, peu compréhensibles. Donc le FN passe haut la main. Quoi de plus normal ?

Et si Marine Le Pen devient présidente ? La France aura probablement un électrochoc salutaire. Les autres partis auront tout le temps, pendant la législature FN, de méditer sur les raisons de leur échec. Entre autres nos amis libéraux du PLD. Leur discours, si tant est qu’il existe, est inaudible, incompréhensible, élitiste et compliqué. Les libéraux français doivent complètement revoir leur copie. Ils doivent créer un discours simple, clair, compréhensible par tous. Il y a assurément du boulot, si tant est que les libéraux français aient envie de le prendre, ce pouvoir. Parfois, on peut en douter. Mais si les libéraux veulent changer le mode de fonctionnement de la France, c’est le seul moyen d’y parvenir. Aussi, profiter de la période de désastre que sera la présidence de Marine Le Pen, après les désastres de Nicolas Sarkozy et de François Hollande, pour proclamer la bonne parole libérale semble une bonne idée. Pour cela, il faut sortir de son salon, et travailler. Tant que le voisin chômeur syndiqué et peu instruit, qui ne connait pas von Mises, n’est pas convaincu, le discours sera mauvais… Les libéraux français ont un peu trop tendance à vouloir convaincre les… libéraux français ! Ce sont les autres qu’il faut convaincre. Et ça, c’est moins facile !

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s