Salah Abdeslam : la suite

Force est de constater que Salah Abdeslam s’est terré dans l’endroit qu’il a estimé le plus sûr pour sa sécurité : Molenbeek. Se faire arrêter à 400 mètres de chez soi alors qu’on est djihadiste peut paraître ahurissant. Mais tel n’est pas le cas, et la Belgique se trouve face à une tâche d’une ampleur considérable. En effet, il sera difficile de prétendre que Sala Abdeslam puisse être resté caché à Molenbeek au nez et à la barbe des forces de l’ordre sans un réseau de soutien performant et complaisant, certainement loin de se limiter à quelques personnes. Autre preuve du soutien s’il en était nécessaire: les policiers cibles de jets de pierres à Molenbeek suite à l’arrestation. Drôle de façon de montrer le soutien avec les forces de l’ordre. 

Nous ne pouvons donc nier plus longtemps la dérive de la norme et de nos valeurs : non pas qu’il s’agisse là d' »assassins », mais sembler vouloir protéger et ensuite venger l’arrestation d’un criminel, co-auteur des tueries de Paris, tueur impitoyable sans aucun respect pour la vie humaine, démontre un déni flagrant de la volonté du « vivre-ensemble », si cher pourtant à ces partis traditionnels, principalement de gauche, qui ont fait tant et plus pour l’imposer.

Et le mal est, tout le monde le redoutait, profondément enraciné du côté de Molenbeek. Nous ne sommes plus dans le cadre de la liberté de pensée ni de la liberté d’action, prônées par les libéraux. Nous sommes face à une dérive morale perverse d’une partie bien plus grande qu’on ne le pensait de la population de Molenbeek et environs.

l’Etat a failli dans sa mission régalienne de la sécurité, ni plus ni moins ! Non, nous ne vivons pas dans une ville sûre ni dans un pays sûr. Non, la sécurité n’était pas assurée. Oui, Molenbeek est une base importante de logistique terroriste. Et que la gauche arrête de défendre l’indéfendable, elle ne fait que renforcer la droite populiste. C’est à la Justice de faire preuve de l’efficacité nécessaire, avec fermeté et détermination.

Il est grand temps d’agir avant que les tentacules du monstre ne se développent au point d’en devenir incontrôlables. La tâche est considérable, et la crainte est qu’il soit plus facile pour l’Etat belge de l’ignorer que d’y faire face. La politique de l’autruche est toujours plus confortable… Notre devoir est de rappeler constamment à nos gouvernants que le travail est loin d’être terminé, et qu’il convient de mettre un terme à cette immense dérive malfaisante. Et soyons clairs sur une chose : ce réseau criminel s’apparente plus à une mafia qu’à une religion. Les mafieux de Chicago étaient majoritairement d’origine italienne. Ce n’est pas pour autant que tous les italiens de Chicago étaient des mafieux… Il en va de même ici, nous en restons convaincus. C’est l’occasion de redonner à la Justice les moyens qui lui ont été rabottés, et ainsi la revigorer au travers de cette mission attendue par toute la population.

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s