La démission de Joëlle Milquet

La démission de Joëlle Milquet est l’occasion de se remémorer l’évolution du paysage politique belge francophone et de, peut-être tenter de comprendre pourquoi il n’y a plus de parti libéral au pouvoir. Rappelons que le paysage politique belge était bien plus équilibré que le français : au départ , en 1830, il y avait deux grands partis : le libéral et le catholique. Est venu s’ajouter en 1885 le socialiste. Selon les votes, deux des trois partis formaient une majorité, mais le paysage politique ressemblait à quelque chose de cohérent :
– étatistes de gauche : socialistes progressistes
– étatistes de droite : catholiques conservateurs
– non étatistes : libéraux progressistes
Rappelons que les libéraux et les socialistes sont issus du Siècle des Lumières et de la Révolution Française, donc appelés progressistes, par rapport aux conservateurs de droite, qui représentent ce qu’on appelle l’Ancien Régime, dominé par la noblesse et par l’Eglise.

Tout a basculé en Belgique, lorsque les partis se sont scindés en deux, une aile flamande et l’autre francophone : le PSC de Charles-Ferdinand Nothomb perd des plumes, et se cherche, car le nombre de catholiques conservateurs diminue et les églises se vident : mai 68 est passé par là, et le degré de religiosité de la population francophone diminue substantiellement. De nouveaux courants politiques émergent, dont le principal est Ecolo.

Joëlle Milquet parvient à débarquer Charles-Ferdinand Nothomb, vieilissant et devenu ringard aux yeux de beaucoup, et s’empresse de faire disparaître l’étiquette catholique, au profit d’un « humanisme » qui reste à définir. Mais, surtout (et cela a été la grande catastrophe du CDH), elle se dit que, pour regagner des voix, rien de tel que, à l’instar du PS, raffler des voix chez les primo-arrivants, en mal de reconnaissance, en abandonnant carrément tout électorat de droite. C’est ainsi que Mahinur Ozdemir, élue CDH, est la première femme voilée dans un parlement belge, malgré ses contacts étroits avec Erdogan et son négationnisme du génocide arménien. Le souci est que, au contraire du PS, qui a les moyens et la cohérence de sa politique, le CDH ne s’y reconnait plus trop :
– A Bruxelles, les musulmans ont quelques difficultés à rejoindre un parti qui traîne une étiquette catholique.
– En Wallonie, les catholiques conservateurs continuent à voter CDH, croyant que ce parti représente toujours l’Eglise.
– L’électorat de droite conservatrice ne s’y retrouve plus
Joëlle Milquet, ne pouvant pas faire marche arrière vers la droite, fonce en avant et aborde le grand virage à gauche toute, scotchant son parti au PS pour le meilleur et pour le pire. Le PS s’en frotte encore les mains : grâce au CDH, il peut faire des majorités depuis des années en Wallonie. Le MR aussi, d’ailleurs, se frotte les mains : lui qui était libéral au temps de Jean Gol, voit un terrain libre s’ouvrir devant lui ; celui abandonné par le CDH dans la droite conservatrice. Il s’y engouffre avec complaisance, abandonnant de plus en plus le terrain libéral et devenant de plus en plus étatiste.

Ce qui devait arriver arriva : le discours du CDH devient incohérent, fade, vide, et ne répond plus à quoi que ce soit : le CDH a cassé le triangle droite-gauche-libéraux. A cause de lui, la vie politique francophone se bipolarise entre droite et gauche, et le CDH n’est plus grand chose… La carrière de Joëlle Milquet au CDH a donc été la concrétisation d’un désastre politique et l’élaboration d’un parti sans âme, qui ne mérite même plus d’exister. Et, à y regarder de plus près, par voie de conséquence, c’est peut-être bien à cause d’elle qu’il n’y a plus de libéraux en Belgique francophone… L’UdL entend bien s’attacher à cet objectif de restauration du libéralisme dans cette partie du pays.

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s