Programme

Programme UdL  logo_pdf_file-type-154870_640 copie

“Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression.”

Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen article 2.

Pour toute proposition l’UdL vérifie que la liberté individuelle et les droits naturels sont respectés.

L’UdL recherche également la valeur ajoutée pour les citoyens de chaque action entreprise par l’Etat.

L’UdL ne se revendique ni de gauche ni de droite mais prône une diminution de l’intervention de l’Etat dans la vie des citoyens.

Vous pouvez télécharger le programme complet en format PDF en cliquant ici Ce programme n’est certes pas définitif et peut-être dès lors sujets à des modifications.

Ci-dessous un bref résumé du programme par thème

1° Rétablissement du pouvoir d’achat :

Établissement d’un impôt forfaitaire (flat tax) sur tous les revenus à hauteur de 20%, la première tranche de 1.000€/mois étant exonérée.

La notion de cumul des revenus des époux ou cohabitant et nulle et non avenue. L’impôt des sociétés de droit belge (ISOC) est revu au taux forfaitaire (flat tax) de 20%. Ce taux unique est applicable sur la totalité du bénéfice avant impôts et avant versement de l’éventuel dividende.

La fiscalité doit être un encouragement à l’investissement et non un frein.

2° Pour une existence plus libre :

Un objectif essentiel du projet de l’UdL est de réduire l’intrusion de l’Etat dans la vie de ses citoyens et de ses entreprises afin de leur permettre de retrouver une plus grande liberté d’existence. L’Etat n’a pas à s’immiscer dans la vie des gens et des entreprises tant que ces gens ou ces entreprises n’entravent pas la liberté ou l’existence d’autrui.

L’UdL est clairement contre toute mesure qui crée une entrave au travail. Un souhait de l’UdL est que chacun puisse librement travailler et commercer à sa guise, sans rendre de compte à l’Etat.

En desserrant l’étau de l’imposition et celui des réglementations, nous assisterons donc, naturellement, à la relance économique.

3° Energie :

L’UdL pense qu’il faut laisser les industriels choisir l’énergie qui leur convient le mieux en les informant sur les mesures d’efficacité énergétique sans manipuler ni culpabiliser. L’énergie est d’abord, et avant tout, une question technique et non politique.

4° Une justice revigorée :

Une Justice déficiente nuit à l’établissement d’une société libre et sûre, les codes civil et pénal seront revus fondamentalement, dans un souci de simplification drastique et d’applicabilité dans la réalité de notre époque. L’objectif est de rendre la Justice dans des délais plus courts de manière à la rendre plus effective.

L’UdL est en faveur d’une justice réparatrice.

5° L’enseignement :

Les structures de l’enseignement seront réorganisées dans le sens d’une beaucoup plus grande décentralisation. Chaque école disposera de son propre pouvoir organisateur. Le pouvoir organisateur sera ainsi directement responsable de la constitution et de la qualité de son équipe, ainsi que de la gestion de son école. Une telle approche est la clé pour un rehaussement général de la qualité de notre enseignement. Le financement sera assuré par des chèques éducation distribués par l’Etat à chaque élève.

Le rôle de l’Etat n’est pas d’élaborer des programmes scolaires, incluant la méthode à suivre, mais bien de fixer des objectifs à atteindre.

6° Immigration :

Tout candidat à l’entrée sur le territoire doit signer la charte d’intégration au préalable et en respecter scrupuleusement les termes sous peine d’expulsion par voie judiciaire. Toute personne étrangère peut s’établir en Belgique, pour autant qu’elle puisse se loger et y vivre en parfaite autonomie financière.

L’UdL prône une immigration libre et responsable.

7° Une protection sociale équitable :

Il est proposé :

– un système de pension par capitalisation, l’Etat fixant le cadre.

– que le remboursement des soins de santé relève d’une assurance obligatoire pour tous les adultes, système qui garantira la mutualisation des coûts

– que le risque de chômage soit couvert par une assurance individuelle.

L’aide sociale doit se concentrer sur les personnes les plus faibles, à savoir les mineurs d’âge, les personnes malades et les personnes âgées.

8° Un cadre institutionnel assaini :

Le pouvoir régional est le pouvoir principal. Lui seul collecte l’impôt et il est fiscalement autonome.

l’UdL propose en outre que le pouvoir soit concentré dans les Régions, le pouvoir fédéral étant une émanation stricte des trois Régions.

Le Roi, libéré de toute tâche politique est restreint à son rôle purement protocolaire, il est libre de parole. Il pourra ainsi jouer pleinement un rôle de porte-parole du peuple belge auprès des autorités politiques, se faisant le relais des préoccupations majeures de la population et il sera un digne représentant des intérêts économiques de la Belgique à l’étranger.

L’UdL sera particulièrement attentif au retour aux fondamentaux de l’Europe, c’est-à-dire du seul objectif qui lui ait été assigné à sa création: « l’accroissement du bien-être des Européens ».

Seuls trois niveaux de pouvoir sont conservés, à savoir le communal, le régional et le fédéral.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s